Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La forêt des Landes, une forêt cultivée.

20090104,501id Parentis-Forêt aprés la tempête Klaus

Essentiellement constituée de pins maritimes plantés massivement à la fin du 19ème    siècle, elle appartient principalement à des propriétaires privés.

Elle comprend des parties domaniales le long du littoral et de nombreuses communes sont propriétaires de parcelles.

Cette forêt produit des arbres pour la « filière Bois ». Ce vocable englobe toutes les activités forestières et industriels liées à la transformation du bois.

Rôles favorables au maintien de l’environnement

  • de Réduction de l’accroissement de l’effet de serre (limitation du réchauffement climatique)
  • d’ Assainissement par équilibre des eaux de surfaces (moustiques)et épuratoire de l’eau par infiltration
  • de réservoir de biodiversité (habitats d’animaux et de végétaux)
  • Economique favorable aux industries du bois : charpentes, meubles, papier, charbon de bois)
  • Protecteur contre le vent, le soleil, la chaleur, les froids excessifs
  • de loisir (tourisme, chasse)

Menaces sur la forêt des Landes

  • Défrichements et artificialisation, urbanisme, voies de communication (autoroutes, LGV), “fermes” photovoltaïques
  • Défrichements et mise en cultures intensives qui entraînent : engrais, pesticides, allongement des orées favorables aux chenilles
  • Action des tempêtes 1999-2004-2009, accrue par les sols nus et la végétation basse sous forme de “couloirs”
  • Incendies
  • animaux prédateurs chenilles favorisant l’installation des scolytes

Actions de la Sepanso

  • Participation aux enquêtes publiques de défrichements et rédaction d’un rapport qui conduit à émettre un avis (Cf. Actions/enquêtes publiques).
  • Pression sur les pouvoirs publics pour que des aides soient octroyés aux sylviculteurs pour le reboisement . Nous constatons qu’actuellement, le reboisement se heurte à un conflit d’intérêt entre Agriculture (monoculture du maïs) et Sylviculture, entre ceux qui profitant de la tempête Klaus veulent passer d’un rendement à long terme (entre 20 et 50ans pour le bois) à un rendement à court terme avec des plantations annuelles.

Textes de référence :

  • Charte de bonne conduite du défrichement de Juin 2004
  • PEFC

 

 

 

A propos de ecaullet

ecaullet@sepanso40.fr